La bataille de Chauvel

Avant le lever du jour, quand la ville était encore endormie, des engins de déblaiement ont travaillé à broyer, écraser, démolir le lieu de rencontre des grévistes, installé à des fins de regroupement. L’appellation courante de bik a pawol, reproduit fidèlement la fonction et la représentation de cet abri de tente, où les palettes amoncelées […]

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut